Le Dénouement

Notre observateur continue « …les chasseurs cèdent la place aux barbiers. Au terme d’échanges physiques assez violents avec les ours qui refusent la capture, les barbiers enchaînent les plantigrades, pour les conduire, au son de la cobla, sur l’air du « balll de l’os » vers la place publique. Là, assis de force sur une chaise, les ours seront rasés à la hache : aussitôt dépourvus de leur pilosité symbolique, ils se lèveront et se dépouilleront de leur peau et coiffe ».

« La fête se terminera sur le « ball de còrrer » (autre danse), qui rassemblera tous les protagonistes : chasseurs, barbiers et ours, en signe de fraternisation »

une première prise …