L’Entrée en scène

La description de notre ethnologue se poursuit ainsi : « l’irruption dans les rues de la Ville Haute et sur la Place du Foiral inaugure la période la plus longue et la plus mouvementée : poursuivant leurs proies, les étreignant, les couchant au sol pour leur barbouiller généreusement le visage à la suie, les ours dirigeront leurs assauts d’abord contre les filles, puis conte les autres membres appartenant ou nom à la communauté »

Mais le public peut aussi les défier, déclenchant aussitôt l’impressionnante « danse de l’0urs », ainsi couramment décrite : le provocateur se présente face à l’Ours, les bras tendus en avant- l’Ours fait tournoyer son bâton et le lui lance – ce partenaire occasionnel, mais bien téméraire, l’attrape et le fait lui-même virevolter, avant de le lui renvoyer, le tout à plusieurs reprises – enfin l’Ours, projetant la barre un peu de côté en profite pour se précipiter sur son vis- à –vis et le rouler par terre , tout en le mâchurant.

paniquez, braves gens..