AU TOUR DES PLUS JEUNES

C’est aux Juniors que la dernière journée a été, selon le rituel, réservée, pour leurs propres manifestations qu’il s’agisse de l’Ours ou du Carnaval.

Elle avait commencé par la « Mascarade », puis le « Bal des Enfants, pour se dérouler sur le modèle aux multiples facettes des adultes..

( voir également sur ce site les articles des mois de février 2016 et 2017)

la Mascarade au complet

(photos JF Pompidor)

UN CARNAVAL ENDIABLE

C’est le lendemain de la Diada de l’Os que s’est déroulé « Carnestoltes », le Carnaval catalan. Sous un temps un peu moins clément, il a néanmoins tenu toutes ses promesses : déguisements colorés, variés, inventifs aux thèmes humoristiques, nostalgiques ou futuristes, accompagnement musical par la cobla, succession sans faille des traditionnelles phases dansées (l’encadenat, le ball de corre, le ball de la Posta,) , puis de la « corrida »( de taurillons aux cornes emboulées ) ; le soir , défilé « de l’échelle », et le fameux et spectaculaire « tio- tio ».  Le lendemain ce fut autour de Sa Majesté Carnaval d’être brulée (avec cette année une allusion, non équivoque, aux événements en cours à Barcelone et Madrid )

(pour plus de précisions sur le sens de ces manifestations, se reporte également aux mois de Février des précédentes années)

d’inattendus invités

(photos JF.Pompidor)

LA DIADA de l’OURS

Cette année -, (la patte d’Ours une fois remise symboliquement par le Maire d’une Cité à l’autre), les spectateurs étaient plus nombreux que jamais pour accueillir les Ours, entourés de leur « équipage » (chasseurs et barbiers). Une fois harnachés et grimés entre les murailles du Fort Lagarde parmi les curieux, les trois Ours , au milieu du tumulte, des tirs à blanc et des cris d’encouragement, se sont repartis dans les ruelles et sur les places, -s’activant en courant mais jamais avec violence , dans une ambiance détendue, bon enfant et complice,- pour mâchurer, danser et jouer de leur bâton, ..avant d’être capturés et rasés par les barbiers, puis former, avec tous les protagonistes de cette vieille tradition, une fraternelle farandole ..

C’est en musique et dans le rythme que la journée avait commencé, par des sardanes et un contrapàs, précédés la veille par la dégustation d’une savoureuse « calçotada « (jeunes pousses d’oignons grillées) .

(pour un aperçu plus complet sur cette fête, voir dans ce site, -à l’onglet Actualités et la rubrique Archives- les compte rendus des mois de Février 2016 et 2017)

remise de la patte d’Ours

(photos JF Pompidor)

HOMMAGE AUX EXILES DE LA RETIRADA

C’est à Prats de Mollo qu’a été commémorée, cette année, la 3 ° « Journée Nationale de l’exil et de la déportation », en présence de Roger Torrent, nouveau Président du Parlement de Catalunya , et de personnalités des deux bords de le frontière. Une plaque sur le mur de l’Ecole a été opposée à cette occasion. Claude Ferrer, le Maire de Prats de Mollo, a rappelé l’ancienneté et l’intensité des liens entre cette Cité et la Catalogne Sud : de Francesc Macia en 1931 et d’ « els fets de Prats de Mollo », à l’accueil d’enfants réfugiés espagnols à la colonie de vacances de la Vernède » en 1937, jusqu’au passage en janvier et février 1939 par les cols environnants de près de 100 000 exilés hébergés dans des édifices publics, l’Eglise ou par les habitants et pour le surplus dans des campements provisoires. Cette intervention a été suivie des vifs remerciements du Président Torrent , et de chansons évocatrices de Muriel Perpigna Falzon .

le cortège officiel

 

le Président du Parlement Catalan

 

des chants pleins d’émotion