UNE FRUCTUEUSE COOPERATION

capture-du-2016-11-28-10-18-04L’année dernière, paraissait le 100° numéro de la gazette pratéenne , « l’Arbre Mentider » (ou l’ « Arbre des Mensonges »  »), amplement et cordialement salué sur ce site (voir sur ARCHIVES l’article du 5/9/2015 : « un chiffre prometteur »). Elle en est aujourd’hui au n° 125, qui témoigne de la vitalité de ce périodique, à diffusion regrettablement restreinte.

Traitant des activités de la Cité et de sa haute vallée,- sous toutes leurs formes et diversités – cette publication, assortie d’un éditorial, est attendue avec impatience, et encore plus par les internautes non-résidents, notamment «  extra-départementaux »  avec lesquels elle maintient un précieux lien. Et pour l’association patrimoniale « Velles Pedres i Arrels » et son présent site , l’ « Arbre Mentider   constitue une des plus précieuses sources d’informations,(qu’il lui revient ensuite d’adapter ou de développer) quant aux évènements locaux d’ordre culturel qui sont ainsi signalés , le tout agrémenté d’images de qualité, prises par le rédacteur et éditeur, Jean François Pompidor, vues que l’association a l’avantage de pouvoir fréquemment reproduire ici même .

Et c’est donc dans les mêmes conditions  que le site « vellespedres.fr », à l’issue d’une période d’incidents techniques nombreux, a pu être relancé il y a peu.

     capture-du-2016-11-28-10-18-04     L’ARBRE MENTIDER N°125       capture-du-2016-11-28-10-18-04
Le Petit Journal de Prats de Mollo la Preste
(fac-similé de l’en-tête de la gazette)

 

 

UNE RECONNAISSANCE BIEN JUSTIFIEE

Une distinction bien méritée vient d’honorer toute la ville de Prats de Mollo et le monde associatif en la personne de Joseph Dunyach, dit « Jojo », président d’honneur de la dynamique association Delit Tenim, organisatrice de randonnées dans et hors département, et à l’occasion, de grandes manifestations excursionnistes.

Il s’agit de la médaille de Bronze de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif. Bien connu par ailleurs pour son généreux investissement dans les causes humanitaires, Joseph Dunyach n’a pas cessé, tout au long des années, de contribuer activement à la préservation et à la mise en valeur des chemins traditionnels et des sentiers de randonnée du territoire pratéeen, le plus étendu, rappelons-le, du département, et parmi les plus accidentés . Son dévouement, sa profonde connaissance du sujet, et la passion communicative qu’il lui porte, font en outre de lui un interlocuteur écouté et apprécié des instances compétentes pour l’ensemble du Massif Pyrénéen, y compris pour le versant espagnol, et même au plan national.

« Jojo »Dunyach (photo JF.Pomidor)

« Jojo »Dunyach (photo JF.Pomidor)

Un grand ami de Prats de Mollo nous a quittés

L’association de sauvegarde et de valorisation du patrimoine Velles Pedres i Arrels vient, avec bien d’autres organisations culturelles et d’animation locales, de perdre un passionné du passé de Prats de Mollo, Georges Bélières.

Né à Meudon en 1922 dans les Hauts de Seine de parents aveyronnais, il séjourne avec eux à Marseille pendant la guerre, où il suit des études d’Ingénieur en radio électricité et électronique, puis appelé dans les Chantiers de Jeunesse et réfractaire au STO, il se cache, faisant bénéficier la Résistance de ses connaissances techniques. A la Libération, il remonte à Meudon avec ses parents, épouse Fleurette Perset, également aveyronnaise, d’où naitront 4 enfants. Inventeur pour le compte de l’Armée de l’Air de deux procèdes qui seront brevetés, il exerce ensuite son activité dans le domaine de l’Informatique, achevant son parcours professionnel chez Honeywell-Bull, et s’installant définitivement en 1982 à Prats de Mollo, découvert à l’occasion de vacances.

Durant une trentaine d’année, soutenu par son épouse, il mettra au service de cette cité, de la haute vallée du Tech et de leur population, la diversité de ses nombreux talents et la profondeur de son généreux dévouement. Eclectique, ouvert à tous les aspects de la vie de sa région d’adoption, la gamme de ses engagements s’étend très vite , (du repérage de sentiers oubliés et du concours actif à l’implantation d’un premier Syndicat d’initiatives, à ses nombreuses responsabilités en matière associative, comme la présidence du Foyer Rural, la participation étroite à la direction du Club des Anciens, de l’association de ND du Coral(et à sa restauration), de celle de Velles Pedres i Arrels ,de l’Equipe Paroissiale , etc ). Mais il a aussi excellé dans l’étude, manuscrits à l’appui, du patrimoine pratéen religieux (retables, sculptures, cloches, plats . .), technique ou artisanal (tuiles et tuileries, moulins à eau ), publiant certains de ses travaux dans des articles et des brochures.

Qu’il reçoive, de tous les Pratéens, qui appréciaient son affabilité et sa disponibilité, l’expression de leur sincère gratitude pour son active contribution à la vie et à la notoriété de leur cité.

bel1

bel2

LA JOURNEE “FIDELITAT AL NOSTRE POBLE”

Le premier samedi de septembre, en écho à l’exposition en cours « LLIBERTAT » et à la série de conférences sur le même thème, celui de la Commémoration de la Retirada (voir ci avant), Prats de Mollo a connu un après-midi exceptionnel, avec l’inauguration d’espaces publics, dédiés à la mémoire de plusieurs dizaines de milliers de réfugiés qui au tout début de 1939 ont franchi le Col d’Ares, ainsi qu’ à ceux qui à Prats de Mollo les ont accueillis et aidés, enfin à tous ceux qui partagent les valeurs de liberté et de solidarité. En présence d’un public ému, de nombreuses personnalités ont tenu à témoigner leur attachement à ce devoir de mémoire, députés et Maires du Département, et côté Sud , la Présidente du Parlement de Catalogne, Carme Forcadell, députés, « alcaldes », et hauts représentants de milieux culturels (comme le célèbre Lluis Llach en personne, et le Président d’Omnium Cultural).

Ainsi furent successivement baptisés, au débouché de la « route d’Espagne », le « Giratoire des Pays Catalans », les « Promenades » Muriel Casals et Couturier,( ancienne responsable décédée de l’Omnium Cultural), les promenades André Alis et Antoine Caillet,(pratéens qui ont immortalisé ces évènements tragiques par leurs films et leurs clichés), et inaugurés les « Espaces » Teresa Rebull et Lluis Llach ( deux grands artistes « républicains » convaincus), et qu’un hommage fut rendu à Francesc Macia et à Pau Casals (qui ont chacun un monument à Prats de Mollo), le tout accompagné de discours officiels et clôturé par des sardanes et un concert de musique catalane à l’Eglise.

(1) le “Giratoire » des Pays Catalans»