EDUCATION ET PATRIMOINE

Ces deux notions ne sont-elles pas indissociables ?

Dans son premier numéro, publié en 2012, la Revue Costabona, éditée par l’association Velles Pedres i Arrels, reproduisait le vibrant appel lancé il y un peu plus d’un siècle aux « écoliers catalans », par une groupe d’instituteurs dans une brochure intitulée «Petite  Histoire du Roussillon ». Dans cet article pouvait se lire le commentaire suivant : « pour ces enseignants précurseurs de la notion même de sauvegarde du patrimoine, alors encore bien peu répandue, les élèves devaient avoir pour seul désir, comme tout bon Catalan, que de sauver de l’oubli toutes ces traditions, préserver de la destruction tous ces monuments, garder précieusement tous ces glorieux vestiges des époques disparues ».
C’est surement dans l’une des salles de l’École Primaire, -devenue le Groupe Scolaire G. Clerc,-( qui comme chaque année, à l’initiative de l’association culturelle Prats Endavant, expose de vielles photos de classe prises entre 1897 à l’an 2000 )-qu’a été, comme ailleurs dans tout le département, lue pour être fidèlement mise en œuvre cette exhortation aussi salutaire que prémonitoire.
Et comment ne pas se réjouir de la relève en cours auprès des nouvelles générations, à l’occasion des séjours de découverte intitulés « C’est mon patrimoine »,sur le thème cette année des Fêtes de l’Ours, relayés notamment par le Pays d’Art et d’Histoire et encadrés par des artistes,pour sensibiliser les jeunes stagiaires à cette impérieuse mission ?